Pour un poulailler prêt à affronter le froid, goooo !

Même rustique, Cocotte n’apprécie que très moyennement les grosses averses de pluie, le gel et les grands froids. Nous voilà prévenus… Alors, pour lui préparer un poulailler bien confort et étanche à toute intempérie, c’est maintenant qu’on s’y met : go !

Vos courses faciles ?

Vos courses faciles ?

Pour un poulailler prêt à affronter le froid, goooo !

Mêmes rustique, Cocotte n’apprécie que très moyennement les grosses averses de pluie, le gel et les grands froids. Nous voilà prévenus… Alors, pour lui préparer un poulailler bien confort et étanche à toute intempérie, c’est maintenant qu’on s’y met : go !

Les poules supportent mieux le froid que la chaleur, c’est vrai, mais quand même, rester sous la pluie battante ou la neige, c’est pas top, voire déconseillé. Cocotte va donc passer une bonne partie de la saison froide et humide confinée dans son poulailler. Ce qui ne veut pas dire qu’il faut les priver de balades extérieures, que du contraire : elles doivent pouvoir gambader !

Notre mission ? Lui concocter une maison tout confort, bien propre, tout en continuant à lui aménager un parcours vers l’extérieur. On commence donc par un bon nettoyage d’automne du poulailler. Puis on check s’il est bien isolé du froid, de l’humidité… et des prédateurs. Petit check des gestes à faire.

Des idées pour préparer le poulailler à l’hiver

PORTIER AUTOMATIQUE POUR POULAILLER STANDARD

TOM&CO

155,00 €

RESISTANCE SOUPLE 10 WATT

TOM&CO

15,99 €

TOM&CO PAILLE 1 KG

TOM&CO

2,09 €

LA CHECK-LIST D’HIVER DU POULAILLER

Sus à l’humidité

Cocotte peut attraper un “rhume”, le coryza, surtout les races sensibles à l’humidité comme les poules Soie…

  • On vérifie l’étanchéité du toit et répare les trous.
  • On évite que le sol soit boueux : litière en double couche, changée régulièrement ou sol en ciment, béton ou bois.
  • On check l’état des gouttières : l’eau ne peut ruisseler à l’intérieur.

Attention : placer une bâche sur le toit n’est qu’une solution court-terme, cela peut en effet apporter de la condensation !

Astuce : placer les pieds du poulailler sur des blocs de béton pour éviter qu’ils ne se gorgent d’eau.

La traque aux courants d’air

Le poulailler doit rester bien ventilé, OK, mais on évite les courants d’air glacials qui peuvent provoquer des problèmes respiratoires.

  • On vérifie les parois et le toit et on isole avec des plaques de plexiglass, des planches de bois, du polystyrène ou de la paille installée entre 2 grillages fins.
  • On laisse de petites bouches d’aération ou sorties d’air.
Placer le poulailler à l’abri des vents dominants est recommandé. Ce n’est pas le cas ? On prévoit une bâche-paravent ou une haie protectrice.

Un ‘’lit’’ bien chaud

On ne lésine pas sur les couches isolantes de litière ou de paille dans les dortoirs et les pondoirs. Et on les change très régulièrement pour éviter toute humidité. Les poules vont s’y réfugier et rester collées-serrées de longs moments pour un surplus de chaleur !

Un ‘’lit’’ bien chaud

On ne lésine pas sur les couches isolantes de litière ou de paille dans les dortoirs et les pondoirs. Et on les change très régulièrement pour éviter toute humidité. Les poules vont s’y réfugier et rester collées-serrées de longs moments pour un surplus de chaleur !

De l’eau non gelée

Même et surtout en hiver, les poules ont besoin de s’hydrater. OK, mais on fait comment quand il gèle ? On change l’eau plus régulièrement ou on opte pour un abreuvoir chauffant.

Astuce : opter pour les petites résistances chauffantes à placer dans les abreuvoirs existants.

À proscrire : ni sucre, ni sel et encore moins de l’antigel, on n’ajoute rien de rien à l’eau des poules !

Prédateurs, non merci

En hiver, les proies se font de plus en plus rares dans la nature et l’obscurité fait sortir les prédateurs plus tôt. Alors, ces poules tentantes… vont encore plus les tenter. On fait donc le tour des enclos et grillages avec circonspection et scrute le moindre trou.

Le plein de conseils pour protéger le poulailler ici !

Astuce : on opte pour le très futé et sécurisant système d’ouverture et fermeture automatique des portes du poulailler, le chicken guard !

Conseil : quand il gèle, on opte plutôt pour un abreuvoir en plastique qu’en métal. Les poules peuvent rester ‘’collées’’ en allant boire et donc se blesser.

Objectif “nettoyer le poulailler”

Cocotte bien à l’abri ? 9 conseils “protection renforcée” !

Se débarrasser des poux rouges ?

Quels compléments donner à Cocotte ?

Besoin d’un conseil ou d’un article ?

image