Le cobaye, un sensible qui adore les câlins

Mais “qui” se cache derrière cette petite boule de poils aux yeux doux ? Le cobaye, ou cochon d’Inde, est un adorable rongeur, absolument fan de câlins. Il est doux, sensible et très peureux, il est social et n’aime pas la solitude, et il est aussi gourmand et assez bavard ! Tout ça ? Faisons connaissance…

Vos courses faciles ?

Le cobaye, un sensible qui adore les câlins

Vos courses faciles ?

Mais “qui” se cache derrière cette petite boule de poils aux yeux doux ? Le cobaye, ou cochon d’Inde, est un adorable rongeur, absolument fan de câlins. Il est doux, sensible et très peureux, il est social et n’aime pas la solitude, et il est aussi gourmand et assez bavard ! Tout ça ? Faisons connaissance…

Des idées pour prendre soin de ce doux compère

LITIèRE DE CHANVRE 3 KG

3,99 €

500 G CAVIA COMPLèTE

4,05 €

TC FOIN CAROT/ECHIN 500 G

2,99 €

Très bavard et accro aux câlins, le cobaye nous lancera des vocalises qui voudront dire ''hé, pssssst, je suis lààààà''.

Besoin vital de câlins !

Le cobaye est un grand sensible qui a besoin de beaucoup d’affection. Les séances câlins sont chaudement recommandées à son bonheur. Cette petite boule de poils a vraiment besoin de moments relationnels… et vous le rendra bien ! En manque ? Il vous le rappellera par une série de vocalises ou de couinements spécifiques.

à deux, c’est mieux

Le cobaye est un animal grégaire qui n’aime pas la solitude. C’est un grand social qui a besoin de compagnie et d’attention. Si vous ne pouvez pas lui en donner au minimum 2 heures par jour, offrez-lui un compère de jeu. Et optez pour 2 cobayes du même sexe ou un couple stérilisé… question d’éviter la famille nombreuse !

Attention, peureux et fragile !

Le cobaye est placide, facile à apprivoiser. Mais il est fragile et sensible physiquement et émotionnellement, il est très vite stressé. Et il déteste la nouveauté, l’inconnu. Il ne convient donc pas aux trop jeunes enfants. Mais il sera le compère idéal d’ados sensibilisés au bien-être de leur animal.

Cœur à cœur

Une astuce pour le rassurer, c’est le poser sur notre cœur : entendre les battements l’apaisera.

Un grand gourmand

Le cobaye a plus de papilles gustatives que les autres rongeurs. Et il mange beaucoup plus aussi : il peut même avaler autant qu’un lapin ! C’est un brouteur sur pattes qui ne stocke pas sa nourriture. Il doit donc continuellement manger pour faire des réserves. Un cobaye qui ne mange plus est d’ailleurs un cobaye en danger… Alors, voilà, on ne se prive pas ☺

Menu quotidien

Foin et eau à volonté, 1 à 2 c à s de granulés extrudés, et un complément en vitamines C (qu’il ne synthétise pas).

Des vocalises pour le dire

Oui, le cobaye est un grand bavard. Carrément le plus bavard de tous les rongeurs ! Il module plusieurs types de vocalises, avec nous comme avec ses copains. Exemples ? Les cris de satisfaction, graves et saccadés, comme un bourdonnement. Et les cris d’appels, nasillards et prolongés par un long sifflement aigu…

Cobaye, qui es-tu ?

  • Je suis un herbivore strict, pas besoin de céréales.
  • Je suis nidifuge : je me déplace tout seul dès ma naissance.
  • Je vis en moyenne 5 à 8 ans.
  • Je dois manger en continu, on me dit donc gourmand ☺
  • Je suis le plus bavard des rongeurs et vocalise beaucoup !
  • “Néophobe”, j’ai peur de l’inconnu.
  • Je suis cæcotrophe : je mange mes crottes molles, riches en fibres.
  • J’aime de beaucoup gambader hors de ma cage.

Cobaye, qui es-tu ?

  • Je suis un herbivore strict, pas besoin de céréales.
  • Je suis nidifuge : je me déplace tout seul dès ma naissance.
  • Je vis en moyenne 5 à 8 ans.
  • Je dois manger en continu, on me dit donc gourmand ☺
  • Je suis le plus bavard des rongeurs et vocalise beaucoup !
  • “Néophobe”, j’ai peur de l’inconnu.
  • Je suis cæcotrophe : je mange mes crottes molles, riches en fibres.
  • J’aime de beaucoup gambader hors de ma cage.

Besoin d’un conseil ou d’un article de première nécessité ?

image