Un jardin ou un balcon oiseaux admis ?

C’est le printemps confiné et on entend bien plus les oiseaux chanter ? Oui, et re-oui, c’est une jolie réalité ! Et si on en profitait pour les accueillir encore mieux ? Et découvrir les bons gestes de saison pour en prendre soin…

Vos courses faciles ?

Un jardin ou un balcon oiseaux admis ?

Vos courses faciles ?

C’est le printemps confiné et on entend bien plus les oiseaux chanter ? Oui, et re-oui, c’est une jolie réalité ! Et si on en profitait pour les accueillir encore mieux ? Et découvrir les bons gestes de saison pour en prendre soin…

Oui aujourd’hui, il y a moins de bruit, du coup, on entend mieux les oiseaux chanter ! Un peu partout, la nature s’invite plus volontiers dans les villes, comme sur les routes de campagne. Et si on prenait ce temps suspendu pour prendre plaisir à admirer le ballet printanier des oiseaux de la nature, à les écouter chanter, à faire de leur observation une belle méditation ?

Alors, hop, on leur ouvre nos jardins comme nos balcons, on les rend accueillants, et on n’oublie pas qu’au printemps aussi, voire surtout, les oiseaux ont besoin d’un petit coup de pouce. En effet, pas toujours facile de trouver à se loger dans nos villes surbâties ou dans les jardins hyper “manucurés”. Et nourrir les oisillons de saison : quel boulot, mes amis !

Des idées pour nourrir les oiseaux du ciel

6 KG MIX ALL SEASONS OISEAUX DU CIEL

8,99 €

4 KG MENU NATURE 4 SAISONS

5,95 €

Abris pour oiseaux en bouleau

4,49 €

Le printemps, saison des amours, saison des oisillons, ça en demande de l’énergie !

Nourrir au printemps

Faire la cour, se reproduire, construire un nid, nourrir les petits becs affamés : mésanges, rouges-gorges, moineaux, chardonnerets et autres passereaux ne chôment pas au printemps ! Quel boulot ! Ils ont besoin de beaucoup d’énergie, et essentiellement de protéines, et seront ravis de nos coups de pouce. Comment ? On privilégie les mélanges contenant des insectes et le mélanges de graines que l’on propose en hauteur et au sol pour attirer une diversité d’oiseaux. Et on n’oublie pas de leur proposer de l’eau : à faire toute l’année !

Nourrir au printemps

Faire la cour, se reproduire, construire un nid, nourrir les petits becs affamés : mésanges, rouges-gorges, moineaux, chardonnerets et autres passereaux ne chôment pas au printemps ! Quel boulot ! Ils ont besoin de beaucoup d’énergie, et essentiellement de protéines, et seront ravis de nos coups de pouce. Comment ? On privilégie les mélanges contenant des insectes et le mélanges de graines que l’on propose en hauteur et au sol pour attirer une diversité d’oiseaux. Et on n’oublie pas de leur proposer de l’eau : à faire toute l’année !

Offrir le gîte

Les oiseaux ont de plus en plus de mal de trouver de quoi se loger “naturellement” en ville. Idem dans les jardins trop entretenus. Placer des nichoirs est une belle idée ! On les place en général en automne ou au plus tard au début de l’hiver, pour permettre les nichées du printemps. Mais rien ne nous empêche d’en placer encore maintenant : on pourra observer des visiteurs “éclaireurs” venant faire un petit repérage pour s’y réfugier l’hiver prochain !

Astuce : l’oiseau ne se sert qu’une seule année du même nid. Si on veut que le nichoir soit habité la saison suivante, il faut le vider et le nettoyer en automne.

Un balcon accueillant

Pas de jardin, mais une terrasse ou un petit balcon ? On peut en faire un petit paradis pour oiseaux avec quelques idées simples.

  • Un lierre grimpant, un houblon ou un chèvrefeuille pour leur feuillage parfait pour y créer un nid.
  • Un houx pour ses baies à picorer.
  • Un nichoir suspendu contre la façade.
  • Une soucoupe de pot de fleur pour l’eau… qui fera aussi office de piscine !

Un jardin pas trop parfait

Moins d’entretien au jardin, c’est plus de nature pour accueillir les oiseaux… et plus de temps pour les observer !

  • On consacre une partie de son gazon à une prairie fleurie qui va attirer les insectes butineurs, et du coup les oiseaux friands d’insectes.
  • On pense à une haie d’arbrisseaux à baies qui feront office de gîte au printemps et de resto en automne, la saison des baies.
  • On n’hésite pas à créer un compost, refuge de vers et d’insectes appétissants…
  • On crée une petite mare ou on place diverses bassines d’eau.

Besoin d’un conseil ou d’un article de première nécessité ?

image