Max et les caresses : bonheur ou stress ?

Max est notre meilleur ami, et on passerait bien la journée à le câliner… Oui, mais qu’en est-il du point de vue du chien : est-ce OK pour lui ? Et c’est quoi, une caresse, pour lui ? Max aime être caressé, c’est sûr, mais parfois, pas toujours : ça dépend quand, comment, où… et surtout avec un peu de courtoisie. Petit guide de la caresse au pays du chien.

Vos courses faciles ?

Vos courses faciles ?

Max et les caresses : bonheur ou stress ?

Max est notre meilleur ami, et on passerait bien la journée à le câliner… Oui, mais qu’en est-il du point de vue du chien : est-ce OK pour lui ? Et c’est quoi, une caresse, pour lui ? Max aime être caressé, c’est sûr, mais parfois, pas toujours : ça dépend quand, comment, où… et surtout avec un peu de courtoisie. Petit guide de la caresse au pays du chien.

Des idées pour prendre soin de son chien

TRIBAL REWARDS NOIX DE COCO, BANANE & BEURRE DE CACAHUÈTE ADULT 125 G

TOM&CO CORDE COTON 8-FORME ROUGE/GRIS

PANIER KREMS ROND GRIS 90 CM

Si on veut absolument caresser son chien sur la tête, mieux vaut toujours passer par derrière : avancer la main de face, c’est une menace... donc c’est tout sauf agréable !
Si on veut absolument caresser son chien sur la tête, mieux vaut toujours passer par derrière : avancer la main de face, c’est une menace... donc c’est tout sauf agréable !

Le chien aime-t-il être caressé ?

Bonne question ! La tentation est forte de glisser nos mains dans la fourrure de Max à portée de doigts, de le prendre, le câliner, le toucher. Mais c’est parce qu’on est “humain”. Une des façons d’exprimer notre affection, c’est le toucher. On caresse quand on aime, on serre quand on réconforte, on recherche le contact quand on est triste… On fait passer beaucoup d’émotion par ce sens tactile.

Et le chien ? Pas vraiment. Oui, la mère a une relation tactile avec ses chiots. Oui, 2 chiens qui se rencontrent vont chercher le “contact”. Oui, dans tout son “dictionnaire” de communication, le chien utilise le contact physique pour montrer certains sentiments, comme l’amour, la peur, la provocation… Mais pas forcément tout ce que nous, on met dans le mot “caresse”. Notre toucher peut même paraître, à certains moments, menaçants pour lui.

Et puis, tout simplement, dans le monde des chiens, certains aiment le contact tactile, voire adorent les caresses, d’autres pas. C'est aussi “simple” que ça. Donc, comme avec un ami, on tente d’apprendre à connaître son chien, à le décoder… Et avant de le caresser, on “regarde” si ça va lui faire plaisir ou pas.

La bonne caresse, du point de vue ''chien’’

Lui demander son avis

Avant toute chose, on s’annonce à Max : on l’appelle pour capter son attention. Ensuite on l’approche doucement, de manière à déjà décoder s’il a envie d’un contact ou pas. On se met à son niveau et on lui tend la main, formule de politesse préalable à tout contact ! Puis on décode sa réaction.

Oui ou non ?

Il vient vers nous et cherche le contact ? C’est un premier oui. On tente une caresse, on arrête, observe : il revient ? C’est vraiment oui ! Il reste dans son coin, c’est finalement non. Par contre, dès qu’on voit un des “signaux d’apaisement” suivants, on arrête : il se lèche la truffe, baille, détourne la tête, recule, grogne, montre les dents…

Parfait inconnu ou humain connu ?

Il est évident que Max va plus apprécier une caresse de son compagnon humain, plutôt que celle d’un parfait inconnu. Prenons la place du chien : on aimerait, nous, qu’un inconnu dans la rue nous tombe dessus, nous caresse la tête, le cou, le dos et nous serre dans ses bras ? Face à un chien qu’on ne connaît pas, on est donc courtois ! ☺

Les zones ‘’j’aime’’

Gratouiller le bas du dos, Max adore. Sur les flancs, c’est trop bien aussi, mais attention ça invite au jeu… nous voilà prévenus ! Caresser son menton ou son cou (pas la nuque) est apaisant pour lui, on peut l’utiliser comme récompense ou pour le rassurer. Enfin, le poitrail et le ventre, c’est le nirvana : ces caresses-là sont quasi maternelles !

Les zones ‘’j’aime pas’’

La tête est une zone sensible : tout ce qui vient d’en haut peut être perçu comme menaçant, comme un prédateur fonçant vers une proie. Donc une caresse sur le crâne peut être source de stress, tout comme une caresse directe sur la nuque et le dos. Ces caresses peuvent être bien acceptées si on vient par le flanc, le côté ou dessous de la tête, et encore plus si c’est le compagnon humain qui les donne. Les pattes et la queue sont à éviter aussi.

Max passe 10 à 15 h par jour à dormir, un sommeil indispensable à son bien-être mental et physique. Et il doit se sentir en sécurité dans son espace ‘’dodo’’ : voilà pourquoi on ne dérange jamais un chien qui dort !

à proscrire

Certains gestes

  • Tapoter sur le dessus du crâne.
  • Toucher la truffe, les yeux, les vibrisses.
  • Souffler vers ses yeux et sa truffe : ça lui fait perdre ses repères, d’où stress… et possible agressivité.
  • Agripper ses pattes : ça signifie pour lui fuite impossible, donc danger…

Certains moments

On ne caresse pas un chien :

  • qui dort, qui est dans son panier,
  • qui mange,
  • qui saute, même si c’est pour dire bonjour ou que Max est content : le caresser à ce moment-là, c’est renforcer un comportement qui peut devenir pénible.

à proscrire

Certains gestes

  • Tapoter sur le dessus du crâne.
  • Toucher la truffe, les yeux, les vibrisses.
  • Souffler vers ses yeux et sa truffe : ça lui fait perdre ses repères, d’où stress… et possible agressivité.
  • Agripper ses pattes : ça signifie pour lui fuite impossible, donc danger…

Certains moments

On ne caresse pas un chien :

  • qui dort, qui est dans son panier,
  • qui mange,
  • qui saute, même si c’est pour dire bonjour ou que Max est content : le caresser à ce moment-là, c’est renforcer un comportement qui peut devenir pénible.

Besoin d’un conseil ou d’un article ?

Mais que me dit mon chien ? Décodages d’experte

Entre Max et moi, ça commence bien

Le chien et l’enfant : comment bien se dire “bonjour”

image