Avoir des poussins ? Avec ou sans coq, c’est possible !

Un poulailler qui “piaille” de petits poussins, ça met de la vie au jardin, c’est sûr ! C’est un chouette apprentissage de la vie aussi pour les petits… comme pour les grands. On ne s’en lasse pas, chaque année. Mais au fond, comment avoir la chance de voir naître des poussins ? Faut-il absolument un coq ? Petit tour de la question.

Vos courses faciles ?

Avoir des poussins ? Avec ou sans coq, c’est possible !

Un poulailler qui “piaille” de petits poussins, ça met de la vie au jardin, c’est sûr ! C’est un chouette apprentissage de la vie aussi pour les petits… comme pour les grands. On ne s’en lasse pas, chaque année. Mais au fond, comment avoir la chance de voir naître des poussins ? Faut-il absolument un coq ? Petit tour de la question.

Vos courses faciles ?

Vos courses faciles ?

Avoir des poussins ? Avec ou sans coq, c’est possible !

Un poulailler qui “piaille” de petits poussins, ça met de la vie au jardin, c’est sûr ! C’est un chouette apprentissage de la vie aussi pour les petits… comme pour les grands. On ne s’en lasse pas, chaque année. Mais au fond, comment avoir la chance de voir naître des poussins ? Faut-il absolument un coq ? Petit tour de la question.

Des idées pour avoir et prendre soin des poussins chez soi

VERSELE LAGA COUNTRY'S BEST GRA-MIX MÉLANGE POUSSINS & CAILLES 4 KG

4,59 €

BENELUX PANNEAU CHAUFFANT POUR POUSSINS 40X40 CM 42 W

58,99 €

BENELUX éLEVEUSE + 2,5 M FIL

18,99 €

Petit assortiment disponible en magasin et d'autres à la commande : il suffit de demander !

élèver des poussins, c’est un chouette apprentissage de la vie pour tous, et surtout ça donne des poules super proches de nous !

Voir éclore les poussins

Tout commence par l’oeuf

C’est ici qu’on voit qu’il ne faut pas spécialement un coq. Soit on achète des œufs fécondés à incuber. Soit on a choisi d’avoir un coq avec nos poulettes et il n’y a plus qu’à faire le tri entre nos œufs fécondés ou non. Et oui, tous les œufs ne seront pas forcément fécondés…

Comment savoir si un oeuf est fécondé ?

On utilise un mire-œuf : c’est un petit appareil qui produit une lumière intense qui traverse la coquille. On peut mirer un œuf entre 4 à 7 jours après la ponte. On y voit un petit point noir duquel sortent des petites veines ? C’est bon, il est fécondé ! Maintenant, il doit être couvé…

Couvaison naturelle

On a des poules qui adorent couver ? On opte pour la solution naturelle où on n’a rien à faire, ou pas beaucoup en tout cas. On isole Mère poule des autres et on lui offre une bonne litière. Elle se lève 2 fois par jour pour manger et s’abreuver : notre mission est donc de lui laisser de la nourriture et de l’eau en permanence.

Les poules n’ont pas de dents... mais le poussin, si, à la naissance : sa ‘’dent d’éclosion’’ au bout du bec, qui lui permet de briser sa coquille, et disparaît après quelques jours.

Pondeuse ou couveuse ?

Les pondeuses rousses ne couvent pas facilement. Les bonnes couveuses seraient plutôt les wyandotte, cochin, sussex et soie. Le signal qui révèle qu’une poule s’apprête à couver : elle gonfle son plumage et ne quitte pas son nid… Mais que faire si Cocotte n’aime pas couver ?

Incubation artificielle

On peut alors opter pour l’incubateur artificiel avec ou sans couveuse électrique. Certains ont un système de retournement d’œufs, d’autres pas : il faudra alors veiller à le faire 2 fois par jour au minimum. Le mieux est de se faire conseiller en magasin !

Toc, toc, toc...

Après 21 jours, le poussin va briser sa coquille et montrer sa tête ! L’œuf est devenu une mini poulette ou un bébé coquelet. On a donc eu tout le temps de préparer le “trousseau de naissance” et la pouponnière.

L’espace poussins

Une fois nés, les poussins couvés naturellement restent avec maman poule. Les poussins nés en incubateur resteront 2 jours en couveuse, puis seront placés dans un petit espace clos bien à eux (clapier, cage à lapin, à cobaye…), avec une lampe chauffante, un mini abreuvoir et une mini mangeoire.

Les poules n’ont pas de dents... mais le poussin, si, à la naissance : sa ‘’dent d’éclosion’’ au bout du bec, qui lui permet de briser sa coquille, et disparaît après quelques jours.

Bien nourrir la marmaille !

Les poussins ont besoin d’une alimentation spécifique, bien adaptée à leurs besoins. Avant 10 semaines, ils ne sont pas capables de réguler leur prise alimentaire, il ne faudra donc pas donner de la nourriture à volonté.

  • Jusqu’à environ 6 semaines, on limitera la prise alimentaire entre 10 g et 50 g par poussin en fonction de son poids et de l’alimentation choisie.
  • On utilise une miette ou une farine de démarrage et de croissance complète conçue pour les poussins.
  • Cette alimentation spécifique offre un bon taux de protéines pour la croissance et le développement des poussins, une bonne proportion calcium/phosphore avec présence de vitamines D3 pour une meilleure absorption.
  • On fera attention aux parasites intestinaux, on peut opter pour des compléments appropriés.
  • On présente leur nourriture dans des mangeoires adaptées à leur mini taille !
  • Jusqu’à environ 6 semaines, on limitera la prise alimentaire entre 10 g et 50 g par poussin en fonction de son poids et de l’alimentation choisie.
  • On utilise une miette ou une farine de démarrage et de croissance complète conçue pour les poussins.
  • Cette alimentation spécifique offre un bon taux de protéines pour la croissance et le développement des poussins, une bonne proportion calcium/phosphore avec présence de vitamines D3 pour une meilleure absorption.
  • On fera attention aux parasites intestinaux, on peut opter pour des compléments appropriés.
  • On présente leur nourriture dans des mangeoires adaptées à leur mini taille !

Besoin d’un conseil ou d’un article ?

T’as de beaux œufs, tu sais !

Le printemps au poulailler ? Objectif nettoyage !

image