Le lapin, un compagnon doux et sensible

Adopter cette petite boule aux yeux ronds, aux joues rebondies et au dynamisme joyeux : du bonheur en perspective ! Un lapin s’éduque comme les autres compagnons à 4 pattes, mais il a sa personnalité bien à lui. Derrière ce bondissant compagnon se cache en fait un être ultra sensible, peureux, pas spécialement indiqué pour les jeunes enfants. Comment bien accueillir un lapin dans le respect de qui il est : topo.

Vos courses faciles ?

Des idées pour bien accueillir un lapin

WITTE MOLEN PUUR LAPIN 2 KG

9,39 €

TOM&CO FOIN AUX HERBES MENTHE & GRATTE-CUL

2,99 €

FLAMINGO JR VIKAS CAROTTE MAïS JAUNE NATURE ORANGE 3 PCS DIA. 2X10 CM POUR RONGEUR 11X2,5X20 MULTI

4,99 €

QUI ES-TU ?

  • Nom scientifique : Oryctolagus cuniculus
  • Ordre : lagomorphe de la famille des Léporidés
  • Espérance de vie : en moyenne 5 à 8 ans
  • Poids : entre 800 g et 7 kg selon la race
  • Origine : européenne
  • Animal diurne avec un pic d’activité en fin de journée
  • Température de son environnement : entre 12 °C et 22 °C
  • Il est coprophage : il mange partiellement ses crottes pour équilibrer sa flore intestinale et compléter ses besoins en protéines et vitamines B.
Creuser, c’est un de ses passe-temps favoris ! Un bac à sable dans le jardin l’amusera beaucoup.

Les besoins de Lapinou ?

Calme et câlins

Il est peut-être “tout doux”, mais le lapin n’est pas du tout une “peluche” ! C’est un grand sensible qui a besoin de beaucoup de calme et d’affection. Contre toute attente donc, il ne convient pas aux très jeunes enfants. Le lapin s’effraie facilement. Il a besoin de patience comme de présence : une fois en confiance, il demande attention et câlins !

à deux, c’est mieux

Le lapin est un animal grégaire qui n’aime pas vivre seul. La solitude chez lui engendre un sentiment d’insécurité. Il aura besoin de nous s’il n’a pas de compagnon “lapin”. Mais le mieux est d’avoir 2 lapins : on prévoit alors que chaque compère ait bien son espace perso et ses ressources de nourriture.

Hop, on bouge en liberté

Le lapin a besoin de se dépenser tous les jours, mais aussi de moments de liberté ! On lui prévoit un enclos avec jeux, tunnels, labyrinthes, et de quoi creuser tout à son aise. Et on lui offre chaque jour 1 h (ou plus !) de totale liberté, surveillée, pour le voir gambader dans la pièce ou dans le jardin.

Au menu quotidien

Le lapin n’est pas un rongeur. C’est un lagomorphe, 100 % herbivore : il a 4 grandes incisives à chaque mâchoire qui poussent en continu, environ 12 cm par an. Voilà pourquoi il doit grignoter tout au long de la journée pour les “user”. On complète de 1 à 2 cuillères à soupe de granulés extrudés riches en fibres. Eau fraîche à volonté.

Le bon portage

Pour le prendre, on vient par le dessous de ses pattes antérieures et on maintient son arrière-train dans le creux du bras. On porte ensuite le lapin contre son corps sans qu’il puisse se débattre. S’il a peur, il cachera sa tête en dessous de notre coude… mais il peut aussi le faire parce qu’il aime ça !

À proscrire :

  • Le prendre par la peau, la nuque ou les oreilles : ça lui fait mal !
  • Le mettre sur le dos lui cause énormément de stress.
Le lapin a besoin d’un autre compère, mais on évite un animal d’une autre espèce, comme un cobaye : ils n’ont pas les mêmes codes de communication. Risque de stress...

Duo de lapins, mode d’emploi

Les lapins sont sociaux, ils adorent vivre à 2… mais les “fiançailles” demandent un peu de tact. Le duo idéal, c’est une femelle stérilisée avec un lapin mâle. 2 mâles ou 2 femelles, même stérilisés, sont souvent source de disputes pour le contrôle du territoire.

Règles à respecter pour mettre 2 lapins ensemble :

  • L’idéal : des jeunes d’une même fratrie.
  • S’ils ne se sont jamais vus : organiser la rencontre dans un enclos, neutre (aucun des deux lapins ne doit avoir été à cet endroit avant l’autre), de minimum 4 m2 et sous surveillance.
  • Si malgré tout, les lapins n’arrivent pas à s’accepter, il faudra les laisser séparés...
Home sweet home ! Le lapin est un animal de proie, il aime se cacher : sa cage et sa maisonnette-nid seront son refuge.

Lui offrir une ‘’maison’’ adéquate

Un lapin heureux, c’est un lapin qui a son “home sweet home” et de l’espace !

  • Une cage assez grande. min. 140 x 40 cm pour 1 lapin min. 160 x 80 cm ou une cage double étage de 2 x 100 x 40 cm pour 2 lapins.
  • Un enclos : de 2 m2 par lapin nain, 3 m2 par lapin de taille moyenne, + de 3 m2 par lapin de grande taille.
  • De la litière de chanvre ou de pellets non traités pour mettre dans sa cage ou son clapier.
  • Une maisonnette avec un toit plat pour lui permettre de monter dessus et observer.
  • Une mangeoire en céramique par lapin, facile à nettoyer.
  • Une gamelle pour l’eau ou 1 abreuvoir de type biberon si peu de place.
  • Un râtelier pour garder le foin propre.
  • Du matériel à ronger : branches, bâtons de saule, jouets en bois, etc.
  • 1 bac à litière avec des pellets pour faire ses besoins (type bac à chat ou à furet).

Dans l’enclos, intérieur ou extérieur :

  • Un tunnel pour lui permettre de se cacher comme dans un vrai terrier.
  • Un tronc d’arbre creux, un bac à sable pour creuser.
  • Des jeux interactifs : balles à snacks, puzzle en bois avec nourriture, etc.
  • Des griffoirs en carton comme pour les chats.
  • Inutile de mettre de la litière dans l’enclos : il peut être placé sur de l’herbe, de l’écorce, du sable ou de la terre.

Besoin d’un conseil ou d’un article ?

Que mange mon lapin ?

Jouer avec lui ? Oui, un lapin en a besoin !

image